Tengen Toppa Gurren Lagann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tengen Toppa Gurren Lagann

Message par AliceR. le Mar 29 Sep - 15:15


Titre original : 天元突破グレンラガン
Titre français : Tengen Toppa Gurren Lagann
Réalisateur(s) : Hiroyuki Imaishi
Studio : Gainax
Genre : Action ; Aventure ; Science Fiction ; Post -Apocalyptique ; Mécha
Année de sortie : 2007
Nombre d'épisodes : 27

Synopsis :
Simon vit dans un petit village souterrain. Jour après jour, il fore le sol sans relâche et sans se poser de question, après tout, il n'est bon qu'à ça... Kamina, son grand frère spirituel, est un grand voyou casse-cou et arrogant qui rêve d'atteindre une "surface" dont il est le seul à croire en l'existence.
Pourtant un jour, suite à un terrible tremblement de terre le plafond du village s'effondre laissant apparaître le ciel. Un terrible robot descend alors dans le village et dit vouloir exterminer tous les habitants. Une fille du nom de Yoko, originaire du village voisin, débarque de nulle part bombardant l'ennemi et demande aux deux garçons de se mettre à l’abri... Ce que Kamina refuse de faire, décidant d'utiliser le dernier trésor que Simon à déterrer pour vaincre le robot : une espèce tête en métal.
L'objet se révélant être doté de fabuleux pouvoirs, Kamina, Simon et Yoko parviennent à exploser le robot et s'échappent des sous-sols de la terre par la même occasion. Ce qu'ils découvrent à la surface est un monde dévasté dans lequel les êtres humains sont chassés tels du bétail par une autre race, les beastmen. Nos trois héros décident alors de former un groupe, la Gurren Brigade, pour mettre fin à l'oppression des beastmen et offrir ainsi à l'humanité une vie sous le soleil.

Critique : (Thanks à Mawaru pour la critique ! o/)

Dans le domaine des oeuvres mechas, Gainax est un studio extrêmement réputé rien qu'avec Neon Genesis Evangelion, bien que ce ne soit pas le seul. Et Gainax en 2007 éclate littéralement toute concurrence en créeant Tengen Toppa Gurren Lagann qui est vraiment le meilleur animé mecha que j'ai pu voir !

Le scénario de Tengen Toppa Gurren Lagann est un savoureux mélange entre action, humour et ayant ses petites touches de drame qui sont un pur régales. Il ne va pas chercher dans le compliqué, il faut le dire. L'intrigue et le peu de mystère mis ne servant au final que comme prétexte pour en mettre plein la tronche au visionneur. Mais ce n'est pas parce que le scénario de Tengen Toppa Gurren Lagann est simple qu'il est mauvais, bien au contraire. Car ce que l'oeuvre fait, elle le fait bien... Oups, je suis malpoli là... C'est carrément excellent ! Tengen Toppa Gurren Lagann n'est ni une oeuvre à scénario et ni une oeuvre à personnage. Il s'agit bel et bien d'une oeuvre à récit. C'est à dire que c'est le contenu (action, drame, humour) qui façonne l'animé.

Et sur ce point, Tengen Toppa Gurren Lagann sait faire ! L'action se compose principalement de combats toujours de plus en plus exagérés, un peu comme un DB mais avec une bien meilleure qualité bien évidemment. Il s'agit d'un concentré de dynamisme, d'intensité, de combats démesurés dans lesquels les petites batailles sur Terre laissent peu à peu place à des batailles épiques au sens littéraire comme figuré du terme qui ferait envier beaucoup de Space-Opéra... L'action est omniprésente est d'une intensité rare. Intensité apportée par des enjeux et des exagération toujours plus grandes... Comme je sais pas moi... Sauver l'humanité tout entière à coup d'un des plus grands si ce n'est le plus grand mécha que la japanimation est pu connaître !... Oui, rien que ça mesdames et messieurs ! Mais attention, ce n'est pas fait n'importe comment, il y a un cheminement clair et logique parcourut nommait scénario.

Car même si le scénario de Tengen Toppa Gurren Lagann ne casse pas trois pattes à un canard dans sa recherche et conception, il est très bien écrit et ne s'essoufle jamais, preuve en est avec le plot-twist marquant une transition qui amène le récit toujours plus loin mais avec logique. Il sait mener avec maîtrise aux différents événements qui vont arriver en gardant un cheminement logique et parfaitement exécuté. Il ne s'embête pas à endoser des sous-intrigues tortueuses et complètement stupides qui mettraient en doute toute qualité scénaristique ou bien d'une quelconque maîtrise. Il reste dans ce qu'il sait faire et qu'il maîtrise en apportant au passage un propos des plus classiques à la symbolique simple mais diablement efficace, mais je reparlerai de ceci un peu plus tard. De plus, pas de place à l'ennui ou à de temps morts tant le récit est bourré d'action.

  L'un des autres points fort de Tengen Toppa Gurren Lagann est clairement son humour. L'oeuvre est complètement décalée de A à Z. Les moments d'actions sont l'occasions d'installer des scènes plus débiles les unes que les autres telles que la fameuse scène des fusions, qui sont un joyeux n'importe quoi. Mais un n'importe quoi très bien écrit. Car en plus de faire rire, du moins j'ai très facilement ri pendant mon visionnage de l'oeuvre, cela peut permettre de faire avancer le récit et ça n'empiète jamais sur l'intensité de l'oeuvre ou sur les moments sérieux, au contraire ça la sert carrément. L'humour sait intervenir quand il le faut, et sait se retirer quand il le faut. Le scénariste a su parfaitement faire son job, et certains auteurs et scénaristes devraient en prendre de la graine. L'humour de Tengen Toppa Gurren Lagann est donc un pur n'importe nawak à l'image de la série qui est un joyeux WTF. Un WTF qui ne dessert en rien l'oeuvre car en plus de rajouter en intensité qui est le gros point fort de la série cela correspond parfaitement au côté parodique de la série.

Car Tengen Toppa Gurren Lagann est assurément parodique. Il s'agit avant tout d'une parodie du genre mecha comme le prouve quelques petits trucs comme les bouches géantes en plein milieu du corps des méchas qui ne sont pas là que pour faire jolie en plus... Ou bien le mécha-design qui va du bien classe au ridicule dans le sens comique (singes, banane/étoile, bateau marchant etc). Et ça l'est aussi au niveau des power-up comme encore une fois la fameuse fusion qui a laissé tout logique au vestiaire.
Mais c'est aussi une parodie du Nekketsu. Tengen Toppa Gurren Lagann ça transpire le nekketsu-spirit par tous les pores, c'est le Nekketsu personnifié ! Ce qu'on peut retrouver dans beaucoup de Nekketsu car ce sont les codes de la chose se sont souvent des choses comme l'amitié mis en avant, le modèle masculin censé "remplacé" le paternel qui est absent pour x raison, toujours aller de l'avant avec le dépassement de soi etc. Ici ses caractéristiques sont reprises et poussées à leur paroxysme. Par exemple le "toujours aller de l'avant" est le propos principal de la série avec toute la symbolique autout de la vrille, la spirale, et autres petits trucs plus ou moins géométriques. Le concept du dépassement de soi est poussé à son maximum avec notamment le personnage de Simon etc.
Et je dois avouer que c'était excellement bien fait ! C'est assez marqué pour comprendre très facilement la parodie et donner une vraie ambiance, une vraie aura à la série sans que ça le soit trop pour devenir une chose indigeste. Non ici, c'est excellement bien écrit ! Aucun manga ou animé que j'ai pu lire ou voir est aussi "nekketsuesque" que Tengen Toppa Gurren Lagann.

Le récit de Tengen Toppa Gurren Lagann est donc une parfaite parodie du genre mecha et Nekketsu, fourni d'un WTF permanent mais excellement bien écrit avec un humour efficace et une intensité rare. Intensité qui atteint des sommets autant dans les moments d'actions que dans les moments de drames. Moments de drames au passage parfaitement écrits avec pour l'un d'eux un jolie clin d'oeil à Ashita no Joe, clin d'oeil assez facilement trouvable au passage comme la fameuse course de cochon du premier épisode.

Mais si il y a un bien un point où Tengen Toppa Gurren Lagann est tout aussi bon, il s'agit bien de ces personnages. Leur écriture de base est des plus simples mais c'est bien l'exécution, comme pour le scénario, qui fait tout. L'exécution faite est écrite d'une main de maître et cela se voit bien à travers l'évolution des personnages, je pense notamment à Simon, le protagoniste dont le changement durant un certain épisode est tout simplement sublime. Le casting principal de Tengen Toppa Gurren Lagann est assez classique en soi, le gamin peu sûr de lui (Simon), le modèle VRAIMENT badass et qui sert de mentor (Kamina) et la demoiselle au forme abusive (Yoko). Casting principal auquel s'ajoutera une floppée de personnages plus ou moins intéressants. Et si le tout est en somme classique, l'écriture et l'utilisation faite de chaque personnage sont très bonnes. Aucun n'est vraiment inutile et même ceux qui apparaîssent très peu sont appréciables grâce notamment à la simplicité d'écriture de base qui fait en sorte que chaque personnage se démarque les uns les autres et soit plutôt attachant. Après, le rôle que chacun aura variera. Et si le rôle des personnages secondaires est assez oubliables, c'est bien ceux de Kamina, Simon, Nia, des antagonistes et de Rossiu qui sont importants tant c'est eux qui véhiculent le propos de l'oeuvre à travers les différents opinions qui s'opposent et se confondent.  Mais dans leur globalité tous les personnages sont très bons et Kamina est tout simplement excellent !

Et comme si ça ne suffisait pas la réalisation est une petite merveille. Les graphismes sont de qualité. Techniquement bon, c'est bien par le style que les graphismes se démarquent avec un trait assez brut qui permet une expressivité impressionnantes autant pour le comique, que pour les moments de rage combative ou bien de désespoir, de tristesse. Et tout le potentiel du style artistique ressort vraiment avec la seconde partie de l'animé où certains effet de style sont tout simplement sublimes !  L'animation est aussi très fluide et de qualité. Quant au chara-design, rien à redire, il est très bon et l'expressivité fourni par le style est impressionante. En ce qui concerne les mises en scène, c'est une pure merveille avec des effets de styles vraiment impressionant, un jeu de caméra et de plan de qualité qui n'ampute en rien à l'intensité de l'oeuvre, bien au contraire, elle en donne encore plus et mêle parfois beauté. Au passage, les effets spéciaux sont fournis et de qualité avec des explosions de plus en plus impressionnantes notamment dans la seconde partie, à tel point où à un moment je me suis demandé si l'animé n'étaient pas fait par des terroristes... Mais bref, ça devait juste être le passif des kamikazes qui ressort. En ce qui concerne la bande-son là aussi c'est de qualité, avec un jeu de seiyuu de qualité, et surtout une ost qui est un pur régale. Fournie et de qualité avec en plus une utilisation qui correspond parfaitement au scène sur lesquels elles s'incrustent. Elles sont de plus très variées dans les styles. Ca peut être du rap, du jazz, ou des trucs pseudo-religieux. La diversité, la quantité et la qualité. Voilà trois termes qualifiant parfaitement l'ost de Tengen Toppa Gurren Lagann.

En conclusion Tengen Toppa Gurren Lagann est une pure merveille à voir en brain-off. Cherchez pas à réfléchir, vous passeriez à côté de l'animé qui est un pur divertissement qui transcende les lois de la physique et de la logique et nous le fait accepter en mode: "Pourquoi ça ?" "Car Tengen Toppa Gurren Lagann !!". Il faut poser le cerveau sur le côté, le laisser à sa place le temps du visionnage et profiter un maximum de cette petite merveille qui est un concentré de WTF logique dans son illogisme et qui ne tombe pas dans l'incohérence grâce à des gars qui connaissent bien leur job. C'est bizarre ce que je viens de dire mais regardez l'animé et vous comprendrez sans doute ce que je veux dire. Le tout est supporté par un récit des plus intenses et fournis en humour et en action avec ses petites touches de drame qui sont un doux délice. Et c'est sans oublier ses personnages iconiques et légendaires et sa réalisation tout simplement parfaite.
Et en petit bonus, pour finir cette critique, je concluerai par cette citation du personnage le plus marquant de la série -Kamina- qui résume bien l'état d'esprit de la série " Si tu ne crois pas en toi, alors, crois en moi ! Crois en moi, car je crois en toi !".
avatar
AliceR.

Messages : 55
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : ~Somewhere behind the sea~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum