Lupin III-Mine Fujiko To Iu Onna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lupin III-Mine Fujiko To Iu Onna

Message par Mawaru le Mar 13 Oct - 19:38



Titre Original: Lupin III-Mine Fujiko To Iu Onna.
Studio: Studio TMS
Genre:Action, aventure.
Année de sortie:2012
Nombre d'épisode:13


Synopsis: Cette série suit les aventures de Fujiko Mine, belle jeune femme qui joue volontiers de ses charmes et de son sex-appeal afin de séduire les hommes... pour mieux les tromper en les cambriolant. Au fil de ses méfaits, elle croise de nombreux autres bandits, dont Lupin III.
 

Lupin III est un -très- ancien manga écrit par Monkey Punch qui a connu plusieurs adaptations que ce soit en série TV dans les années 70's ou bien plus récemment, actuellement en 2015, en tant que film  ou encore en OVAs. Et il y a eu tellement d'adaptation qu'il est parfois difficile de s'y retrouver et ne pas savoir par où commencer... Mais si il y a pour moi une série, qui peut servir de base à l'univers de Lupin III-, c'est bien l'oeuvre que je vais critiquer aujourd'hui, l'avant-dernière série TV.

Le scénario de Lupin III-Mine Fujiko to Iu Onna (MFtIU) est séparé en deux parties bien distinctes. L'une d'elle contant les péripéties de la sexy Mine Fujiko et accessoirement ses rencontres avec les trois autres personnages qui formeront le groupe: Lupin Troisième du nom, célèbre voleur à l'identité mystérieuse, Jigen Daisuke, un as de la gâchette et Goemon Ishikawa, un talentueux samourais. Viendra s'ajouter au lot, l'inspecteur Koichi Zenigata qui a pour raison d'existence de traquer Lupin III. Cette partie repose uniquement sur les quelques péripéties de vol de la belle demoiselle, ainsi que de ses rencontres diverses. Ainsi le ton est plutôt léger tout en restant assez adulte. Les péripéties sont écrites du point de vue de Mine Fujiko avec intelligence, et une certaine finesse  s'en dégage. Le tout est très loin d'être dénoué d'intérêt et les épisodes sont complets. Action, humour avec une petite pointe d'érotisme, de sexy caractérisée par la protagoniste. Tout y est pour un mélange passionnant.

Les épisodes en apparence à narration épisodique, c'est-à-dire un épisode=une histoire (procédé visible par exemple pour Cardcaptor Sakura, Mushishi ou encore Kino No Tabi.) sont passionnants, divertissants, et l'utilisation des personnages est tout simplement fabuleuse. Dans cette partie, chaque personnage, que ce soit Jigen ou encore Goemon auront leur propre épisode consacré avec plus ou moins de développement pour chacun, le tout bien sûr, sans que la demoiselle, qui est la star du show soit oubliée. Le contenu changera de ton, d'ambiance, de cadre, de thème. Ca peut se passer autant dans une secte, que dans une pyramide ou encore dans une école ou bien un théâtre. Et chaque épisode est un recueil de maîtrise et de talent.  A l'instar de beaucoup voire toutes les adaptations de Lupin III, les vols sont fantasmés et sortent de l'ordinaire, je dirai même brillants voire géniaux. Bye bye, le simple vol de bijou ou d'une banque et bonjour des vols plus grandioses les uns que les autres, plus ingénieux les uns que les autres, plus audacieux les uns que les autres, des vols variés, qui font voyager, dépayser mais toujours géniaux.

Puis vient le génialissime bouleversement de la série, et le ton de la série change radicalement. Si dans la première partie, il était adulte, il restait enjoué. Dans cette seconde partie, il est bien plus sombre, torturé et plus adulte que jamais. Le sérieux est maintenant roi, et la qualité est toujours reine alors que l'humour se fait minoritaire sans pour autant disparaître complètement. Et c'est dans cette partie-ci qu'une réelle intrigue apparaît se basant sur le passé de Mine Fujiko. Intrigue parfaitement amenée, traitée, développée et conclue par un plot-twist final impressionnant de maîtrise. Si la rupture de ton peut sembler brusque en théorie, en pratique il n'en est rien car le format épisodique qui a décousu toute écriture du scénario fera son tri est laissera apparaître les quelques lignes disséminées. Le tout prendra alors forme est un scénario écrit d'une main de maître apparaîtra pour mon plus grand bonheur après un développement qui est un exemple irréprochable en la matière.

L'écriture de Lupin III-MFtIU est une merveille de maîtrise dans laquelle le rythme constant laisse aucun temps mort pour l'ennui. L'écriture est de qualité, les tons, les ambiances, les thèmes sont divers et variés. Et comme si ça ne suffisait pas, l'histoire contée est parfaite pour bien saisir le principe et les personnages de Lupin III-, pour se lancer dans n'importe quelle production Lupin III-.

D'ailleurs les personnages iconiques de la série sont parfaitement écrits et menés. Leurs caractéristiques de bases sont bels et bien présentes et très bien développés de façon plutôt égalitaire. Ainsi même Goemon qui a pu être quelque peu maltraité dans certaines productions Lupin III- (n'est-ce pas Château de Cagliostro...) aura un développement plus que de qualité, et je n'ose à peine évoquer l'épisode sur Jigen Daisuke qui est une petite merveille.  Mais l'écriture restera tout de même très personnelle -comme pour tous les Lupin III- d'ailleurs- notamment sur le personnage de Zenigata qui sera plus sérieux que jamais et ne sera pas qu'un ressort comique. Ici, les personnages sont individuellement parfaitement écrits et développés. Un nouvel aspect des personnages se dégage tout en se basant sur l'ancien. Il est facile de comprendre leur principaux traits de caractères mais le mélange du tout ainsi que l'aspect adulte donne une toute autre dimension qui mettra en avant des personnages plus complexes qu'il n'y paraît. Même les personnages secondaires auront une certaine consistance d'écriture et sauront se dégager de l'influence des personnages principales. C'est-à-dire qu'ils dépendent d'eux car souvent liés de près ou de loin à eux mais ne sont pas pour autant vide ou creux pris seuls, bien au contraire. Les personnages seront parfaitement compréhensibles pour le néophyte et seront un petit régal pour le fan.

Et si Lupin-MFtIU surclasse bien des oeuvres, c'est bien sur sa réalisation. Elle est quasi-parfaite. Les graphismes dessinés mains sont une pure merveille. Un charme sans limite s'en dégage, un régal pour les yeux, c'est de l'art en pictural en mouvement ou non ! Le style est tranché, le ton est donné, c'est un produit de luxe, à savourer, à apprécier, bien loin des productions fast-food de maintenant aussitôt finies, aussitôt vues. Non, à l'instar des productions d'un Masaaki Yuasa, ça marque ! Ca éclate et éclatera facilement les graphismes de productions "holywoodiennes" pour moi tels que Fate/Zero, Shingeki No Kyojin et j'en passe. C'est une pure merveille de réalisation, un délice visuelle qui a de la personnalité, du charme, de la maîtrise ! Une perle artistique comme j'aimerai en voir plus souvent. Tout y est la gestion des couleurs, le style, il n'y a absolument rien à reprocher sur les graphismes qui sont artistiques ! Sur la forme visuelle, le seul souci serait à la limite quelques petites lenteurs d'animation très facilement oubliées tant le reste en jette. La mise en scène est aussi une pure merveille, c'est parfaitement maîtrisé, c'est tout autant de l'art. Le tout met parfaitement en avant les moments d'action, plus matures, plus légers voire par moment érotiques.

En effet, si Mine Fujiko se retrouve quelque peu souvent en tenue d'Eve, la qualité de la réalisation élève cela à un niveau bien au-dessus de toutes ces oeuvres qui usent et abusent du fan-services se basant sur le dénudement avec la délicatesse d'une massue pour planter un clou. Ainsi ici, le dénudement n'est pas juste là comme un simple "bonus" érotique voire sexuel dans le cas de certaines oeuvres, mais bien une part entière de l'oeuvre s'intégrant de manière plutôt intelligente et au final non-permanente, juste le temps de quelques scènes. Bien évidemment, cela reste un dénudement fan-service mais l'exécution faite est intelligente, voire par moment quasi-artistique. L'érotisme que peut dégager la série est un petit bonus, et fait directement écho à ce qu'aurait pu être Lupin-III sans le hold-up d'Hayao Miyazaki sur la licence en 1974.

Et côté sonore, il en est de même. Les effets sonores sont parfaitement utilisés, le travail des seiyus tout simplement parfait, chaque réplique est un bonheur et les ost notamment supervisées par Watanabe -autant dire que le niveau est haut-, sont une merveilles. Si ce n'est pas forcément des osts à écouter en dehors du visionnage de l'animé, intégrées dans l'oeuvre, ça devient une petite merveille car parfaitement utilisées, intégrées sur chaque scène qu'il faut, et c'est bien là le principal.  Il ne suffit pas que mettre du son de plus ou moins bonne qualité pour faire une bonne ost. Mais Lupin III-MFtIU à toutes les qualités requises sur ce point.  
Le degré de finition est tel qu'il faut voir la série pour le comprendre. Que ce soit la direction artistique, les graphismes, l'ost, tout y est à un niveau d'excellence ! C'est de la très haute qualité qui écrase sans souci une grande majorité de ce qu'à pu fournir l'animation japonaise.

Lupin III-MFtIU est une petite perle, une merveille, un bijou. Il s'agit d'une série de luxe parfaitement menée, réalisée. Une oeuvre au charme indescriptible et fascinant. Une oeuvre parfaitement maîtrisée et parfaite pour se lancer dans la licence Lupin III- de par son caractère qui s'adresse à la fois aux néophytes et aux fans de la licence. A la fois entre le personnel, et le retour au base, ce titre est un incontournable pour ceux se disant fan de la licence ou bien pour ceux voulant la découvrir. Et dans tous les cas, c'est vraiment une oeuvre à voir même si on ne souhaite pas particulièrement se lancer dans la licence.  C'est un produit de luxe, c'est un produit d'art, c'est vraiment une démarche artistique. Un doux mets de haute-volée !
avatar
Mawaru

Messages : 59
Date d'inscription : 23/08/2015
Localisation : J'aurai bien aimé à San Francisco. :C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lupin III-Mine Fujiko To Iu Onna

Message par AliceR. le Mer 14 Oct - 11:07

J'ai bien aimé cet animé ! Même sans avoir vu une seule oeuvre de cette license, cet anime à lui seul est suffisant pour rentrer en douceur dans cet univers. La première partie de l'anime était sympa. Assez légère et drôle qui présente bien les persos principaux. Mais la seconde partie *____* Ce contexte sombre, cette nouvelle facette de Mine Fujiko, ce plot twist *___* J'ai adoré xD
Le seul gros point noir que je soulignerais pour cet anime, ce serait la nudité assez excessive pour ma part de Fujiko... D'accord, ça collait bien à son rôle de séductrice, mais il y'avait des scène où c'était inutile :/ Perso, ça m'a pas mal gênée, j'dois dire :/

Mais à part ça, je le conseillerai à ceux qui veulent avoir une approche de l'univers de Lupin, sans avoir besoin de se faire la série originale ou les films ! o/
avatar
AliceR.

Messages : 55
Date d'inscription : 17/08/2015
Age : 18
Localisation : ~Somewhere behind the sea~

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum