Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Diamond Luffy le Sam 22 Aoû - 20:57


四月は君の嘘
(Shigatsu wa kimi no uso)


Genre : Comédie, tranche de vie, musique, drame, tragédie


Manga

Cible éditoriale : Shōnen
Auteur : Naoshi Arakawa
Éditeur : Kōdansha (Japon) Ki-oon (France)
Prépublication : Monthly Shōnen Magazine
Sortie initiale : 6 avril 2011 – 6 février 2015
Volumes : 11


Anime japonais

Réalisateur : Kyōhei Ishiguro
Scénariste : Takao Yoshioka
Studio d’animation : A-1 Pictures
Compositeur : Masaru Yokoyama
Licence : Wakanim (France)
Chaîne :  Fuji TV (noitaminA)
1re diffusion : 9 octobre 2014 – 19 mars 2015
Épisodes : 22

Synopsis :

Quand Arima Kosei était petit, il était considéré comme un enfant pianiste prodige. Mais après la mort de sa mère, il ne peut plus entendre le son du piano. Quelque années plus tard, il rencontre une violoniste nommée Kaori Miyazono. Elle va le forcer à participer à plusieurs compétitions de piano, ce qui va lui faire redécouvrir le monde musical. Mais la violoniste cache un grand secret à ses amis...

Critique :

Shigatsu...Shigatsu...Shigatsu...
*Crise de fanboy aiguë*:
cjcbhdvbbjfjdbvdsbvdhdbvs sbdhdgdgfdbhdffhdhsdbsdjdbvgdgvdhsdbvjqhjf s gfkdskdjghgfdjdgffgddfggdddgg
BEST ANIME EVER ! KAORI'S CUTEST GIRL ! jfgfddjkfhfikfjfkifhjkirhjktrgkitnjitgngjknkfngkfngkggffgkgf
SHIGATSU WA KIMI NO FEELS !
:'( :'(

Bon, après c'te petite crise de fanboy...J'vais dire c'que j'pense de Your lie in april! C'est pour moi le meilleur anime ! Que ce soit graphiquement, auditivement ou tout c'que vous voulez, Shigatsu a une note presque parfaite (j'dirais même parfait de mon point de vue. xD)
Niveau anime musique, j'm'y connais pas du tout à part "K-On!" et "Kilari!" cependant, j'ai adoré ! J'ai presqu'envie de prendre des cours de piano. Il n'y a pas vraiment d'explications sur les bases du piano, cependant, ce n'est pas l'essentiel de l'histoire.
Elle se porte principalement sur Arima Kosei, ce dernier a un traumatisme lié au piano depuis la mort de sa mère qui devenait parano sachant qu'elle allait bientôt mourir et ayant peur du futur de son fils...Cette dernière alla jusqu'à le frapper. Kosei arrêta alors les concours suite à ce traumatisme et à son "châtiment" dû au fait qu'il ne respectait plus la partition parfaitement, ce châtiment était de ne plus entendre les sons.

Premièrement, cette première partie de l'histoire empêche Kosei de jouer correctement du piano, à plusieurs reprises en plein jeu de piano, il arrêta d'entendre les sons et joua faux. C'est très bien mis en scène, on voit Kosei dans son "petit monde" que je décrirais comme le fond d'une mer, piscine ou c'que vous voulez. On a à plusieurs reprises une représentation de la mère de Kosei apparaissant, montrant l'état d'esprit de Kosei, les reproches qu'il se fait envers lui-même. Cependant, il y a aussi pendant les jeux de Kosei, une sortie de son "petit monde" pour nous permettre de voir sa prestation du niveau du public, soit, son jeu sonnant faux et les réactions du public etc.

Je trouve que c'est très bien mis en scène et l'on peut facilement s'identifier à Kosei, comprendre sa manière de penser et les raisons de son jeu mauvais. Cependant, grâce à l'aide de Kaori, il parvient à remonter la pente petit à petit et à jouer correctement du piano avec son "châtiment". Ce n'est que la première partie de l'anime...

SPOILER:
Puis dans la seconde partie (oui, je sépare dans deux parties, l'anime.) On a face à un Kosei qui a réussi à surmonter finalement la mort de sa mère mais qui doit à présent faire face à une nouvelle tragédie, Kaori qui semble avoir une santé mauvaise et passe son temps à l'hôpital. Pour Kosei qui aime cette dernière, c'est assez dur d'accepter le fait qu'elle puisse mourir/qu'elle mourra. Kaori change peu à peu, ses cheveux deviennent blancs et elle ne peut plus marcher/se tient debout très difficilement mais son comportement lui aussi devient étrange, entre le fait qu'elle sermonne sans arrêt Kosei, pleure sans aucune raison apparente et commence à délirer (demander à Kosei de se suicider avec elle). C'est sûrement une manière de l'auteur de nous montrer la peur de Kaori de mourir.

On a tendance à penser que Kosei ne réussira pas à surmonter l'épreuve que sera la mort de Kaori, cependant, cette dernière et lui-même affronte l'on peut dire "ensemble" cela et le protagoniste gagne en maturité. Cette partie de l'anime permet à Kosei de gagner en maturité et de pouvoir à présent surmonter la mort d'un proche. La réalisation des événements est pour moi excellente ! Les sentiments de personnages sont si je puis le dire, parfaitement exprimés, que ce soit par leurs actions ou par la musique. C'est un des points forts de Shigatsu de mon point de vue.

Grâce à cela, la mort de Kaori passe assez "facilement", comme un médicament qu'on prend petit à petit et on le finit sans s'en rendre compte. Même si, on s'attendait à sa mort, cela reste vraiment touchant. Surtout, grâce à la lettre qu'elle adressa à Kosei et au dernier "duo".

Bref, Shigatsu réussit à mettre en scène les personnages et à décrire les sentiments de ces derniers très bien. On est facilement complètement plongé dans l'histoire. Je n'ai rien dit de négatif mais j'vois rien de négatif ;_;. (Fanboy powa)

Je vous conseille réellement de voir cet anime magnifique ! Il en vaut le coup !

_________________
avatar
Diamond Luffy
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 17/08/2015
Localisation : Shabondy

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCSeKpooa3LtAkv8AVWLKPeA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Mawaru le Dim 23 Aoû - 4:17

Shigatsu Wa Kimi no Uso est un manga d'Arakawa Naoshi qui a débuté en 2011 dans le Monthly Shōnen Magazine que je n'ai absolument pas lu et n'ai pas projet de lire. C'est à partir d'octobre 2014 que A-1 Picture (AnoHana, Sword Art Online, Shinsekai Yori) l'adapte en animé. Dès lors, l'animé connaîtra un très grand succès en occident (osef du Japon) où l'animé sera dans le haut du "panier animesque" de la saison hiver-printemps 2014-2015. Succès mérité ou non ? Oui pour ma part même si il s'agit à mes yeux d'un énième animé surestimé comme le petit camarade du dessus me le prouve.

Le scénario est d'une extrême simplicité. Un ancien pianiste de génie n'arrive plus à réellement jouer à la suite d'un traumatisme... Il s'agit d'un garçon nommé Kosei. Un jour il va rencontrer Kaori, une violoniste de génie à l'aide de son amie d'enfance dont j'ai oublié le nom -son cas y passera...-. Ainsi, va débuter un long processus de guérison pour que Kosei retrouve son talent. Ce n'est pas officiellement ça, mais le principe est là...
Tout d'abord, ne vous attendez pas à de la grande écriture. Le scénario de Shigatsu n'a rien de complexe, bien au contraire. Si la complexité n'est pas forcément gage de qualité -Millenium Actress de feu Kon Satoshi l'a bien prouvé-, une trop grande facilité d'écriture reste tout de même un gros défaut dans le cas où le tout est complètement prévisible. Et c'est vraiment dommage. Je n'en attendais personnellement pas de gros rebondissements mais un minimum d'inattendu n'aurait pas du tout été une gêne, bien au contraire ! Car malheureusement cette prévisibilité a pu me rendre le tout un peu trop monotone assez souvent.
Bien heureusement, certaines scènes d'une intensité époustouflante étaient là pour me sortir d'une torpeur qui aurait pu m'être mortelle. Car la plus grosse qualité de Shigatsu est de loin l'intensité de certaines scènes, très généralement musicales. C'est simple, ça vaudrait presque le manga de genre sportif qui est souvent spécialisé dans l'intensité. Elles m'ont littéralement scotché à l'écran (et du bon gros ruban adhésif, vous voyez qui vous arrache bien la peau...). Je peux les voir et les revoir sans souci. Elles ne me lasseront jamais. D'ailleurs, c'est bien ces scènes là qui ont fait la réputation de Shigatsu au-delà de ses personnages, son écriture ou bien sa réalisation.
Pour continuer dans les qualités scénaristiques de Shigatsu, je peux tout autant parlé du côté dramatique assez bien géré. C'était globalement correct. La première partie fait clairement le taf. Le thème du traumatisme est plutôt bien développé notamment à travers une relation mère-fils claire, efficace qui sait ne pas partir dans d'interminables détours. Elle en dit assez sans en fait trop. Bien que parfois cela est rappelé un peu trop souvent...
Quant à la seconde... Le taf est... plus particulier... Le côté dramatique touche toujours autant si ce n'est encore plus...
A ne lire que si on est au 3/4 de la série:
...En même temps quand on utilise un perso' aussi attachant que Kaori dont la présence à l'écran est aussi grande qu'appréciable, c'est pas bien compliqué.
Là où la première partie conte une douleur passée, là il s'agit de conter une douleur présente avec en plus une montée en puissance dans celle-ci. Et cette montée en puissance est vraiment bonne !

Mais... Ca apporte aussi du mauvais. Là où la première partie est centrée sur Kosei, la seconde commence a développer un peu trop les personnages secondaires avec du bon comme du moins bon. Certains sont tellement mis efficacement en avant, Emi par exemple que le développement d'autres personnages paraît bien fade à côté tel que celui de Takeshi où le développement assez audacieux en soi se révèle complètement fade. Un développement plus centralisé du personnage aurait eu bien plus de mérite que le fait de passer par un autre personnage.
Dans cette même veine, le personnage de l'amie d'enfance est développée... Mais... Pas assez correctement. En effet son développement se fait par un procédé vu, revu, et rerevu et TRES souvent casse-gueule....
Spoiler:
Le triangle amoureux.
En effet le procédé utilisé essaie de jongler tant bien que mal entre deux côtés bien différents mais sous le même contexte. Un côté se retrouvera plus développé qu'un autre à un moment et vice-versa. Mais à aucun moment, il n'y a un véritable équilibre. Et ce manque d'équilibre cause malheureusement une lourdeur du récit. Enfin, l'autre footballeur reste comme toujours aussi... Inutile. Ce personnage n'a absolument aucun intérêt à part deux-trois scènes et encore. Il n'apporte aucune réelle qualité d'écriture en plus même si il amène une situation assez correcte, une même situation qui contribuera malheureusement au procédé mal géré que j'ai évoqué ci-dessus.

Mais malgré ce que je peux dire sur les personnages, ça reste quand même un des points forts de l'oeuvre. Car même si leur développement inégale et parfois assez bof est un défaut, les personnages en eux-mêmes sont une qualité. Ils sont touchants. Des personnages touchants ne sont pas forcément une vraie qualité sans pour autant être un défaut, surtout que ce terme est trop souvent utilisé à tort et à travers pour qualifier des personnages vide d'intérêt... Mais là, je me dois d'oublier mon côté réfractaire sur ce point. Au-delà d'un récit sur de la musique qui n'est au final qu'un prétexte tant le thème est survolé, après tout c'aurait pu être du théâtre, du sport etc que ça n'aurait rien changé sur le fond, Shigatsu est un récit dramatique visant à directement toucher le spectateur. Et ça se voit clairement par des scènes type drame assez exagérées (style Angel Beats, Clannad (After Story), AnoHana),  où le traumatisme et les situations occasionnées reviennent sans cesse.
Oui c'est le thème principal de l'animé mais il y l'art et la manière de le faire. Et si l'art et la manière n'est pas pour autant mauvaise dans ce cas, j'ai plus eu l'impression que Yoshioka Takao (Elfen Lied), le scénariste, de la série avait peur que j'oublie ce fameux traumatisme (pourtant je n'ai pas encore l'âge pour Alzheimer... Rolling Eyes ) à moins que ce soit la faute directe de l'auteur...
Mais bref, pour que du drame direct -c'est-à-dire qui cherche à toucher le spectateur tout du long- fonctionne, il faut que les personnages soient attachants. Et là, le taf est bien fait ! On a des personnages on ne peut plus banals ou presque avec leurs qualités, leurs défauts, leurs états d'âme et surtout contrastés, le tout écrit sans de vraie insistances malgré parfois des obsessions très facilement pardonnables vue le contexte de la série... L'oeuvre en arrive dès lors à des personnages qui savent être intéressants, attachants et où il est facile de s'y identifier. Et si le spectateur s'identifie à un personnage au moins, il a bien plus de chance d'être dans le récit. Et si il est dans le récit, il a plus de chance d'être touché. Et s'il a plus de chance d'être touché, l'animé a dès lors plus de chance de réussir dans son but artistique: Faire traverser plusieurs émotion au visionneur.
Mais bon, la seconde partie n'a pas que du mauvais non plus. Elle a pu offrir un épisode de fin assez grandiose. Si la première partie de ce fameux épisode est un régal, la seconde un peu trop facile d'un point de vue narratif  gâche un peu la beauté d'une relation, je trouve. Mais elle demeure tout de même très bonne et offrira un final à la hauteur de la série.

Enfin, s'il reste une dernière qualité à Shigatsu, c'est bien sa direction artistique. Les graphismes sont de qualité. Les couleurs sont vives et ternes quand il le faut, nuancées et bien gérées. La qualité du dessin est maintenu tout du long de l'animé et les jeux de lumières sont très bons. De plus l'animation est de qualité. La mise en scène est quant à elle aussi de qualité bien qu'elle n'est rien d'extravagante et se fera plus par une succession très bien gérée des plans et un jeu de caméra des plus dynamiques par ses mouvements assez audacieux par moment notamment dans les scènes musicales qui sont un régal pour les yeux et les oreilles. Car oui l'ost de Shigatsu est très bonne ! Et heureusement. Vous imaginez un animé traitant même un tant soit peu de la musique avec des ost nulles ou absentes ?... Une horreur. affraid  Et bien là, le boulot est bien fait ! Les musiques en elles-mêmes sont bonnes et en plus elles sont très bien utilisés (car bon, si on l'utilise n'importe comment, même la meilleure des musiques sera à chier associée à une scène précise...). Enfin le chara-design est de qualité, il n'a rien de bien extravagant et tant mieux, de plus, il sait parfaitement s'adapter à la situation notamment avec des couleurs plus ternes dans une situation bien précise concernant la seconde partie. Malheureusement certaines transitions seront vraiment mauvaises particulièrement d'un épisode à un autre... Dommage, car c'était presque un "sans-faute" sur pour la direction artistique...

Au final Shigatsu, malgré de gros défauts, reste un très bonne animé. Le drame servi est de bonne qualité, notamment supporté par des personnages simples et attachants (pour une fois que ce terme reflète une vraie qualité...) et ne fait pas arrache-larme. De plus sa direction artistique globalement de qualité rajoute un plus à la série. Enfin, les scènes intenses de cette série justifie en elles seules le visionnage de cette série en particulier la première partie du dernier épisode qui est un régale à mes yeux.


Dernière édition par Mawaru le Dim 23 Aoû - 20:01, édité 1 fois
avatar
Mawaru

Messages : 59
Date d'inscription : 23/08/2015
Localisation : J'aurai bien aimé à San Francisco. :C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Marethyu le Dim 23 Aoû - 10:15

(Bon, moi j'suis pas comme Mon', et j'vais pas faire-un-putin-de-méga-grand-pavé-que-j'ai-pas-eu-le-courage-de-lire. '-' J'vais me contenter d'un petit message qui exprime mon ressenti sur cette anime, même si je suis nul pour ça. XD)

Dans son ensemble, cet animé m'a fait un grand bien aux oreilles - si bien que je continue à en écouter certaines - et un peu mal à mon cœur. Certains moments m'on fait frisonner tellement j'étais dans le truc (ce dernier épisode, merde), et l'histoire en elle même est prenante.
T'as ce pauvre petit Kosei, pianiste dans l'âme qui n'arrive plus à jouer, t'as Kaori qui le pousse à revenir sur scène, et puis, de fil en aiguille, leurs rôle "s'inverse".
Le passé que Kosei avait fini par surpasser lui reviens en plein dans la figure, mais il n'a pas le même impact sur lui cette fois. Et puis, autour d'eux, gravite leurs deux amis, avec qui des petites histoires compliquées vont se créer aussi. Y'a les deux "amis" pianiste de Kosei, et la petite sœur d'un, qui vient se rajouter mais d'une autre façon, aussi. :') Sans oubliée la prof' de piano.

En faite, j'aime bien comparer le fil de l'histoire à une musique (du violon avec des pianos), qui change tout le temps, avec pleins de notes qui se rajoute au fur et à mesure, avec des moments très "sombre" mais qui montent très vite dans les "couleurs" en passant par le "calme", les notes s'accordent toutes au final, bien que le violon se soit terni...  

Enfin, tout ça pour dire que, j'ai vraiment beaucoup aimée cet animé, profond tout en gardant un côté "superficiel" qui rend plus léger cet anime, d'ailleurs. x)

Bref, je le conseil. o/
avatar
Marethyu

Messages : 21
Date d'inscription : 18/08/2015
Age : 16
Localisation : Dans un endroit introuvable. TROUVE MOI !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Diamond Luffy le Dim 23 Aoû - 12:52

Mawaru a écrit: Oui pour ma part même si il s'agit à mes yeux d'un énième animé surestimé comme le petit camarade du dessus me le prouve.

Shhh, mes goûts > les tiens, c'tout. :/ :sors:

Mawaru a écrit:Mais... Ca apporte aussi du mauvais. Là où la première partie est centrée sur Kosei, la seconde commence a développer un peu trop les personnages secondaires avec du bon comme du moins bon. Certains sont tellement mis efficacement en avant, Emi par exemple que le développement d'autres personnages paraît bien fade à côté tel que celui de Takeshi où le développement assez audacieux en soi se révèle complètement fade. Un développement plus centralisé du personnage aurait eu bien plus de mérite que le fait de passer par un autre personnage.
Dans cette même veine, le personnage de l'amie d'enfance est développée... Mais... Pas assez correctement. En effet son développement se fait par un procédé vu, revu, et rerevu et TRES souvent casse-gueule....
Spoiler:
Le triangle amoureux.
En effet le procédé utilisé essaie de jongler tant bien que mal entre deux côtés bien différents mais sous le même contexte. Un côté se retrouvera plus développé qu'un autre à un moment et vice-versa. Mais à aucun moment, il n'y a un véritable équilibre. Et ce manque d'équilibre cause malheureusement une lourdeur du récit. Enfin, l'autre footballeur reste comme toujours aussi... Inutile. Ce personnage n'a absolument aucun intérêt à part deux-trois scènes et encore. Il n'apporte aucune réelle qualité d'écriture en plus même si il amène une situation assez correcte, une même situation qui contribuera malheureusement au procédé mal géré que j'ai évoqué ci-dessus.

Je ne trouve que ce soit vraiment mauvais moi. >.<
Euuuh, là tu veux dire que sont développement est plus accentué que celui de Takeshi ou l'inverse? Si c'est, qu'elle est plus développée que Takeshi, non, elle est simplement présentée comme un personnage qui idolâtre le jeu de Kosei et va suivre la grande majorité de ses jeux, sinon, dans la deuxième partie, on n'en apprend pas vraiment plus d'elle, c'est plus dans la première partie qu'on en apprend d'elle. (Je précise que pour moi cette partie se termine au jeu "catastrophique" de Kosei à son premier concours après deux ans d'arrêt !)
Si tu veux dire que Takeshi est plus développé qu'elle. Je dirai, oui et non à la fois. Je ne crois pas que l'auteur voulait vraiment développé Takeshi mais plus se servir de Nagi pour donner l'expérience à Kosei de donner des cours (ou quelque chose comme ça, j'ai un peu oublié >.<) [d'ailleurs, son professeur avait dit quelque chose à ce sujet à la fin de la prestation de ces deux derniers et Kosei a compris que c'était pour cette raison qu'elle voulait qu'il donne des cours à Nagi]. Puis, ça a aussi pour but secondaire de faire s'entraîner Takeshi encore plus (du fait qu'il n'est pas celui choisi pour jouer avec sa soeur). Après, le fait que ça développe Takeshi un tant soi peu est tertiaire pour moi, voire un bonus. :/ Enfin, c'comme ça que j'ai vu l'apparition de Nagi !

Baaah, j'trouve aussi que ça a pas été assez développé.
Spoiler:
Ca ne ce centre pas vraiment sur un triangle amoureux car Tsubaki (l'amie d'enfance) passe plutôt son temps à se convaincre qu'elle n'est pas amoureuse de Kosei et au final après 1-2 épisodes je crois, elle accepte finalement grâce à son amie, ce fait. Sans compter que Kaori // Kosei sont moins mis en avant donc j'peux pas vraiment appelé ça un triangle amoureux étant donné que Kosei semble ne pas éprouver autre que de l'amour fraternel pour Tsubaki. Cette partie sert plutôt à Tsubaki d'accepter le fait qu'elle est amoureuse de Kosei, enfin, c'mon avis! C'est assez lourd mais on s'y habitue.
Lui, il sert à peu de choses oui, quasiment inutile.

Marethyu a écrit:Enfin, tout ça pour dire que, j'ai vraiment beaucoup aimée cet animé, profond tout en gardant un côté "superficiel" qui rend plus léger cet anime, d'ailleurs. x)

C'est un des meilleurs points forts je trouve! :')

_________________
avatar
Diamond Luffy
Admin

Messages : 101
Date d'inscription : 17/08/2015
Localisation : Shabondy

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UCSeKpooa3LtAkv8AVWLKPeA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Marethyu le Dim 23 Aoû - 18:15

Diamond Luffy a écrit:C'est un des meilleurs points forts je trouve! :')

Je suis d'accord. ^^ Sans le côté superficiel, je pense sérieusement que cet animé aurais été trop "lourd" et trop "sombre".
avatar
Marethyu

Messages : 21
Date d'inscription : 18/08/2015
Age : 16
Localisation : Dans un endroit introuvable. TROUVE MOI !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Shigatsu Wa Kimi no Uso (Your Lie in April)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum