Flag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flag

Message par Mawaru le Dim 23 Aoû - 6:57



Titre Original: Flag
Studio: The Answer Studio
Genre:Mecha_Geopolitique
Année de sortie:2006
Nombre d'épisode: 13

Synopsis: Une guerre civile ravage depuis de nombreuses années l'Uddiyana, un petit pays du Moyen-Orient. Et alors que les forces armées internationales sont incapables de rétablir la situation, c'est finalement une photo représentant des civils soulevant un drapeau des Nations Unies qui permet d'apaiser pour un temps les tensions. Jusqu'à ce que le drapeau ne soit volé par des extrémistes...
Une force spéciale de l'ONU est immédiatement formée pour retrouver ce symbole de paix, et c'est la journaliste japonaise Saeko Shirasu déjà auteur du fameux cliché qui sera chargée de filmer l'opération. Commence alors pour cette unité militaire une course contre la montre pour retrouver le dernier espoir de paix dans un pays ravagé par les clivages ethniques et religieux.

Avant tout, pour ceux qui seraient refroidis par le terme mecha inscrit dans les genres, "pas de stress, y'a point S". Enfin je veux dire qu'il s'agit d'un mécha bien spécifique. Il n'y a pas de gros robots qui crachent des lasers à tout va en lâchant 36 000 missiles. Il s'agit d'un sous-genre du mécha bien spécifique qui se nomme le Real Robot qui est un rapport au mecha plus terre à terre où il s'agit principalement de véhicule militaire bien spécifique, la preuve:
Maintenant que ce point est éclairci et que ceux que ça peut intéresser sont encore là, c'est parti pour la critique.

Le scénario de Flag se concentre sur deux thèmes bien précis qui seront sans cesse mis en avant même si d'autres thèmes en découleront bien évidemment. Le premier étant bien évidemment la guerre et le second le journalisme. Si le premier est courant -suffit de chercher dans le mécha...- le second l'est beaucoup moins. Et c'est cette particularité ainsi qu'une autre qui m'a poussé à le voir. Et la seule chose que je peux dire dessus, c'est que les thèmes sont excellemment bien traités ! La guerre est traitée de deux points de vue différents. Le premier se concentrant sur les coulisses de celle-ci. C'est-à-dire la préparation de ce qui va arriver, ou bien en se concentrant sur la vie militaire. Le second étant plus sur le terrain donc dans l'action. Quel que soit le point de vue choisi, l'écriture est mature, réaliste et de bonne facture. Elle pourra peut-être l'être un peu trop par moment pour certains car c'est vraiment spécifique et particulier. Cela s'accompagne de changement de tons vraiment maîtrisé que ce soit dans la joie, la tristesse ou bien tout simplement l'action. Chaque ton étant maîtrisé aussi bien que l'autre.
Si la guerre est traitée de deux points de vue (bien que si je pars dans le détail, il y en a bien plus) différents, il en est de même pour le thème du journalisme. En effet celui-ci passe par deux personnages. Le premier étant Saeko Shirasu qui est la journaliste qui va sur le terrain, celle qui est au plus proche de l'action. Elle dévoile tout au spectateur du côté de la force spéciale de l'ONU et le second étant son mentor, Keiichi Akagi qui est le journaliste qui restera à l'arrière et donnera un point de vue plus global de la situation.
Dès lors, une première grosse qualité apparaît concernant Flag: La multiplicité de ses points de vues. On ne suit pas un personnage, ni deux, ni trois mais tout un groupe ! Un groupe qui donnera ses opinions sur le conflit, un groupe qui alternera les différents interprétation de la guerre. Dès lors la guerre, l'un des thèmes principaux de la série est traité dans sa globalité à travers plusieurs acteurs -civils, guerriers, journalistes-.

L'une des autres grosses qualités de Flag, c'est bien son rythme soutenu. Les épisodes se visionnent les uns après les autres avec une déconcertante facilité. Le scénario dense, complexe et recherché ainsi que la multiplication des points de vue permet une intégration rapide du visionneur dans l'animé, d'autant plus qu'il y a parfois un côté enquête qui ressort de l'animé. De plus rien n'est laissé au hasard. Bien sûr cela a aussi eu pour souci un premier épisode assez lourd et vraiment particulier. Premier épisode que je n'avais d'ailleurs pas réussit à terminer au début. Et il a fallu que je revienne quelques mois plus tard dessus pour vraiment le finir et ensuite savourer de la série qui est un vrai régal.
Cependant tout n'est pas positif non plus pour le scénario. Là où le thème du journalisme est écrit avec une finesse rare et intarissable, celui de la guerre est plus brusque. Le conflit révélera rapidement ses tenants et aboutissants. De plus l'opposition du regard froid et rude d'un personnage face à un regard d'un autre personnage plus innocent donne un sacré manichéisme qui aurait été préférable d'éviter. Heureusement que la série évite un côté moralisateur du style "la guerre c'est mal".

J'avais parlé d'une seconde particularité qui m'a poussé à regarder Flag, et bien il s'agit de sa direction artistique. Si les graphismes sont pas forcément beaux, l'usage d'une 3D horrible par moment, les couleurs ternes et l'animation assez passable sans oublier une ost assez minimaliste sont d'assez gros défaut, la narration et la mise en scène de Flag est bien un point fort. La narration se fait toujours à travers plusieurs points de vues comme dit ci-dessus plusieurs fois en plus d'un léger ton d'enquête par moment. Cela n'est possible que grâce à la mise en scène où des objectifs d'appareils électroniques divers (Appareils photos, caméra, ordinateur -vidéo-, Webcam etc) servent d'intermédiaires pour montrer les scènes. Ainsi une scène pourra être vue sous plusieurs angles différents en plus de donner un point de vue à la première personnes qui permet une meilleure implication du visionneur. Ce type de mise en scène unique et audacieuse m'a totalement convaincu et rentre en parfaite adéquation avec le second gros thème traité. De plus des photos serviront aussi de scènes.

Enfin les personnages seuls sont assez intéressants mais aucun réel personnages ne sort vraiment du lot et ne révèle jamais une qualité d'écriture bien particulière. Ils sont assez bien écrits pour être cohérents cependant et se révéleront très sympathiques à suivre malgré tout. Et ce qui importe le plus c'est à coup sûr le groupe lui-même et leurs points de vue au lieu d'un quelconque personnage isolé.

En conclusion, Flag est un animé a l'histoire riche, dense sans aucun temps mort et complexe... mais parfois un peu trop car il s'adresse vraiment à un type de visionneur. Il s'agit bien d'une démarche de traitement de thèmes qui requiert une certaine maturité et il ne faut pas en attendre du divertissement pur. De plus le côté personnage assez distant en soi en plus d'un emballage pas forcément esthétique ainsi qu'une mise en scène et narration multiple et complexe bien qu'excellemment bien traitées montrent bien que cela n'est pas pour le petit visionneur lambda. C'est un animé qu'il faut suivre avec un réel intérêt que ce soit pour les thèmes ou bien son scénario, sa narration et mise en scène ou bien son tout. En tout cas ceux que la géopolitique ou/et le journalisme intéresse/nt peuvent foncer dessus car le tout est vraiment bien traité.
avatar
Mawaru

Messages : 59
Date d'inscription : 23/08/2015
Localisation : J'aurai bien aimé à San Francisco. :C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum