Ranpo Kitan: Game of Laplace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ranpo Kitan: Game of Laplace

Message par Mawaru le Lun 24 Aoû - 17:46



Titre Original: Ranpo Kitan: Game of Laplace
Studio:Lerche
Genre: Enquête_Policier
Année de sortie:2015
Nombre d'épisodes:11

Synopsis:L'histoire prend place dans un lycée où plusieurs homicides ont eu lieu récemment. Nous suivons le quotidien de Kobayashi qui rencontre le détective de génie Akechi qui vient enquêter sur le mystère de ces homicides. Peu à peu Kobayashi commence à avoir de l'intérêt pour notre jeune détective et décide de l'aider dans son enquête.

J'avais déjà fait une critique vers les deux tiers de la série pour conseiller ceux qui lisent cette critique à se décider de voir ou non tel ou tel animé de saison. Maintenant que la saison touche à sa fin et que des animés touches aussi à leur fin, je pense qu'une critique final est de rigueur.
Et c'est parti pour Ranpo Kitan.
En japanimation, le genre enquête est globalement représenté par Détective Conan. Bien sûr, ce n'est pas le seul car quelques animés ont pu se lancer dans ce genre tels que Gosick ou bien dans une mesure plus particulière Hyouka. Mais aucun n'a su marqué la masse populaire et ne s'adresse au final qu'au petit curieux ou bien pour ceux qui tombe dessus par hasard. Alors, dès le moment qu'une série d'enquête se prétendant en hommage à Edogawa Ranpo (célèbre auteur japonais reconnu dans le genre, preuve en est avec un prix récompensant les oeuvres policière qui porte son nom, ou bien des références dans Détective Conan notamment "Conan Edogawa" ou encore Kogoro Mouri, Akechi Kogoro étant le protagoniste dans la majorité des romans de l'auteur... ) , je me suis dit qu'ENFIN on aurait un bon animé d'enquête qui saura se dresser auprès de Détective Conan... Mais grande fut ma déception quand je vis la nullité de la chose.

Car oui, Ranpo Kitan est d'une nullité aberrante. Il se compose de quelques petits enquêtes tournées vers un ton décalé et  assez burlesque. Chose qui si très bien écrit peut vraiment être classe voire glauque selon le sentiment qu'on veut donner et qui aurait vraiment tendance à me plaire mais ici... Ca entraîne plus une perte de tension et une mollesse effrayante. Car rien ne peut être pris au sérieux. L'animé évoque des choses assez graves tels que les meurtres, les enlèvements et plus généralement tout genre de crimes. Mais l'animé force tellement sur le trait burlesque, décalé que c'en devient ridicule. Ce qui peut être innovant devient plus sujet de moquerie et de mauvais goût gâchant des enquêtes qui auraient pourtant pu être de qualités.

Parlons-en des enquêtes d'ailleurs... Elles sont tout simplement mauvaise, que dis-je ?... Minables ! Quoique, ce n'est pas encore suffisant... Elles sont merdiques ! Et encore je reste assez gentil. Si l'épisode 1 était vraiment accrocheur et prometteur, le reste n'est que déception. Les enquêtes ne sont au final qu'un prétexte pour mettre en scène des personnages complètement bidons dont je reparlerai après. Elles sont simplistes, le déroulement est pathétique et la conclusion et d'une horreur sans nom. Les mobiles vont du gros classique tendant vers la facilité à l'intéressant. Mais tout l'intérêt est gâché par le déroulement de l'enquête. On nous donne des indices mais ils ne servent pas à grands choses. On nous présente des personnages mais... Le coupable sort souvent au dernier moment. C'est simple, le dernier personnage qui sort aura tendance à être le coupable... Mais si ce n'était que ça, car les coupables sortent aussi de n'importe où... N'est-ce pas M. Le Coupable de la première enquête... C'est simple, il n'y aucune réelle recherche, aucune théorie d'enquête, aucun doute qui plane. Le coupable nous est vendu sur un plateau d'argent oxydé bas-de-gamme trouvé dans la rue.  

Il y a une chose très simple quand on fait de l'enquête, encore plus dans la résolution d'un meurtre. On doit faire réfléchir le lecteur/spectateur, le faire douter. Le meilleur moyen pour ça, c'est les indices et le coupable qui doit être d'une manière ou d'une autre dans le groupe pour que le lecteur/spectateur est conscience qu'il soit là et se creuse les méninges. Mais rien de tout ça n'est fait pour Ranpo Kitan. Ce sont des enquêtes type mauvaise fast-food. Aussitôt avalées, aussitôt vomies. Elles sont tellement rapide qu'on se demande qui a pu les écrire. Edogawa ? Les chances sont très minces... Un scénariste n'y connaissant rien ? C'est déjà largement plus probable. Un scénariste ayant 8 piges et n'y connaissant rien ? Je pense qu'on se rapproche de la réalité. Elles ont un minimum de cohérence mais la qualité est au abonnée absentes pour celle-ci.

Mais si seulement ça s'arrêtait là... Car l'animé s'amuse à construire un petit fil rouge basé sur un truc de calcul de criminalité et autre truc du genre... Si l'idée pouvait être intéressante en elle-même, ici ce n'est pas le cas. Déjà car l'univers du manga ne s'y prête pas forcément, c'est le genre de truc qui irait mieux dans de la Science-Fiction, ensuite car... C'est très mal écrit ! Ca tente de se la jouer sérieux et un tant soit peu mature mais le ton ne prend pas à cause des personnages et de ce qui précédait ce fil rouge, ensuite car c'est tout simplement ridicule ! Le développement de la chose est je trouve pas bien terrible. C'est toujours une nouvelle personne qui se revendique comme étant une entité symbolique inventée et monsieur le détective trop dark, torturé et blasé veut arrêter ça au plus vite et va donc potasser sur des maths pour faire une formule magique... Youpi, vive l'écriture de la chose. C'est sans intérêt, c'est mal fait, c'est mou, c'est long, c'est inintéressant, ça colle pas à l'univers, ça colle à rien du tout à part à la mauvaiseté. Même les plots-twists pourtant si simples que cela occasionnent, c'est complètement foiré ! Ca sort de n'importe où et pourtant ça essaie d'être justifié.
La qualité d'écriture globale de série avoisine le néant. Ca a au moins eu le mérite de me faire rire par moment entre deux facepalms de désespoir mais rien ne va franchement. Le récit n'est pas forcément comique et quand il se le prétend c'est risible, ce n'est pas non plus dramatique mais quand ça joue sur ce ton c'est mauvais aussi, les enquêtes sont bidons, le fil rouge est bidon, presque tout est bidon dans ce truc. Si quelques épisodes peuvent se démarquer au final, ça ne vole pas bien haut. Et je ne parle même pas de certaines scènes tout simplement ridicule tels que celle de la fin.

Et comme j'ai pu le dire assez explicitement précédemment, les personnages n'arrangent rien. Leur écriture de base est complètement nulle. Entre l'autre androgyne adepte du travestissement (RIP Alice) qui s'emmerde dans la vie, son copain qui offre une mauvaise tension amoureuse et l'autre détective trop dark, torturé et blasé de la vie, il n'y a rien à rattraper. Le premier n'a absolument aucun intérêt, c'est juste le gugusse lambda en mode androgyne qui a des réactions ridicules... Et l'évolution quasi-inexistante du personnage n'arrange pas les choses. Franchement même sur les traits de bases du personnage c'est mauvais. Il est pas attachants, il est pas touchant, il est pas charismatique, il est assez vide. Il a rien pour lui. C'est juste une coquille. Il est nul, sans intérêt. Et son pote aux sentiments ambiguës pour lui a un rôle carrément inexistant. C'est un peu l'ange-gardien par moment mais il sert à rien. Il est complètement éclipser par d'autres personnages tout aussi mauvais. Il a aucun vrai rôle, même pour faire joli ou remplissage, il est pas à la bonne place. C'est qu'un ramassis de vide et de sans intérêt que nous, pauvres visionneurs, devons supporter. Et l'autre détective trop torturé, blasé n'est qu'une mauvaise parodie de lui-même. Franchement, je comprends même pas son intérêt. Il apporte rien au récit à part la touche pseudo-profonde qui sonne plus comme le petit émo-adolescent de base qui fait sa fugue car il aura pas de dessert. C'est qu'un justificatif pour rajouter de la pseudo-profondeur à un récit déjà si profondément vide. Même chose que les autres, inutiles.

Et les personnages secondaires... tout aussi risibles les uns que les autres.  Entre le perso' pro du déguisement à tendance pédophile (no joke) ou bien une prisonnière adepte du SM qui se pisse dessus quand elle se fait maltraiter par le petit blasé de la vie (no joke...malheureusement), il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Leur écriture de base est ridicule, les personnages sont ridicules, leurs personnalités sont ridicules. Tous les personnages avoisine le 0. Ce qui est en soit est pas mal quand est déjà dans le négatif. Les personnages sont soit complètement vides ou ridicules soit ils ne sont qu'une mauvaise parodie de eux-mêmes et au passage, il en est de même pour le pseudo-antagoniste... Il n'y a rien à en tirer (à part la balle pouvant mettre fin à nos souffrances, nous pauvres visionneurs), rien à en faire, c'est tout simplement minable, c'est bas-de-gamme, c'est naze.

Et malheureusement la réalisation est au abonnée absente quand il s'agit de qualité... Si les graphismes sont plutôt bons de base avec un dessin de bonne qualité et une animation correcte, le reste... Bah c'est... Catastrophique. Pour ce qui est de la bande-son, c'est pas trop ça. OST minimalistes qui cumulent en plus les pistes assez bof, travail des seiyus... bon mais aucun jeu bien transcendant... Sans oublier la mise en scène qui sonne plus comme un cache-misère qui se veut "innovant" mais qui est complètement hors ton la plupart du temps... Dommage car certains moments étaient vraiment pas mal mais le hors ton total par rapport à la série et le côté cache-misère, ça passe pas.

En conclusion, Ranpo Kitan c'est un premier épisode aguicheur pour un ramassis de mauvaiseté sur le reste. C'est des enquêtes pitoyables pour finir sur un récit vide qu'on tente d'enrichir avec des thèmes sociaux et criminels mais d'autres ont déjà mieux fait dans le genre et bien mieux écrits. Le très bon Psycho-Pass Saison 1 pour ne citer que lui. C'est du vide qu'on essaie de remplir mais ça ne fait que creuser sa propre tombe. Et les personnages tout simplement nazes n'arrangent rien sans oublier une réalisation tout au plus passable. Enfin bon, j'ai pu au moins bien rire devant quelques épisodes, c'est déjà ça... Mais je plains vraiment  Ranpo Edogawa qui doit s'en retourner dans sa tombe. Le pauvre, il ne pourra jamais reposer en paix avec une telle oeuvre comme hommage...
avatar
Mawaru

Messages : 59
Date d'inscription : 23/08/2015
Localisation : J'aurai bien aimé à San Francisco. :C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum