Gangsta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gangsta

Message par Mawaru le Mar 25 Aoû - 5:15



Titre Original:Gangsta
Simulcast: Crunchyroll
Editeur français:Glenat
Mangaka:Kohske
Prépublication: Monthly Comic @Bunch
Studio: Manglobe
Genre: Action_Mafia_Gunfight
Année de Sortie: 2010 le manga, 2015 l'animé.
Nombre d'épisode: 12
Nombre de tome:6 (en cours)

Synopsis: Dans la ville d'Ergastulum, il existe une population crainte de tous. Ce sont des personnes aux capacités physiques surhumaines, connus sous le nom d'Indexés.
Nicolas Brown est l'un d'entre eux. Malentendant, il fait partie, aux côtés de son compagnon Warick Arcangelo d'une agence résolvant des affaires en tout genre, le plus souvent en éliminant des gangs ou des personnalités gênantes, que cela soit pour le compte d'un habitant, d'un groupe de personnes, ou même de la police.
La routine des deux hommes sera troublée par la rencontre d'une jeune prostituée dénommée Alex, à laquelle ils vont rapidement s'attacher...


La critique ne concernera que l'animé et n'est en rien représentative du possible niveau de qualité du manga que je n'ai pas lu.
Leur de chaque saison c'est le même spectacle. Des animés qui restent dans l'ombre à tort ou à raison, et d'autre qui sont encensés. Gangsta semble faire partie de la deuxième catégorie. Et je dois avouer que je ne comprends vraiment pas l'engouement autour de celui-ci tant j'ai été déçu et que je trouve le tout mauvais. Si aux deux tiers de la série j'avais encore espoir pour l'oeuvre, à la fin de celle-ci, une seule pensée me vient à l'esprit pour qualifier cette oeuvre: mauvaise.

Et cette mauvaiseté est principalement causée par le scénario qui est la preuve d'un manque aberrant de maîtrise. La gestion de celui-ci est particulièrement mauvaise avec une "intrigue" principale qui si elle apparaît tardivement pour un animé de 12 épisodes, elle se fait encore plus attendre sur le point du développement qui ne concernera que le dernier quart de la série. Et encore, un développement de basse qualité. Mais avant tout, de quoi cause l'intrigue ? Ne vous inquiétez pas, il n'y a aucun spoil tant il y a peu de choses à dire de toute façon. Elle se base sur une histoire de conflit mélangeant plusieurs clans de mafia avec l'intervention extérieure d'un mystérieux groupe xénophobe. Voilà... C'est tout. C'est pas bien compliqué, l'intrigue est des plus simple. Et bien le scénariste a trouvé le moyen de TOUT foiré ! C'est pas bien compliqué pourtant de présenter les causes et effets de ce conflit, ce qui en retourne, le pourquoi du comment plus en profondeur etc. Bah rien de ça n'est fait. Mais quand je dis rien c'est vraiment RIEN ! On ne sait même pas clairement qui sont les ennemis ! Et ça à cause d'une gestion pitoyable. Trop de moments inutiles basés sur les protagonistes, trop de longueurs narrative, trop d'éléments ! Car Gangsta  incorpore beaucoup trop d'éléments à la fois. Entre les indexés -catégorie de personnes victimes de la xénophobie-, Alex, les clans, des guerres du passés, des affaires familiales et j'en passe encore... Trop de trucs pour 12 épisodes, du moins, trop de trucs pour un animé de 12 épisodes qui semble avoir eu le droit à des personnes soit incompétentes soit des personnes très restreintes dans leur choix.

Dans tous les cas, le résultat est bien là mais la qualité est au abonnée absente. La gestion de l'intrigue est un massacre, une horreur sans nom a gravé dans les esprits pour démontrer les erreurs qu'il ne faut pas faire. De plus les plot-twists et quelques révélations dont disposent la série tombent rapidement à l'eau car ils n'ont pas vraiment d'intérêt ou ne sont pas forcément de qualité. Pour le récit, il en est de même. Il s'agit d'un pseudo-mélange entre action auquel on essaie d'ajouter une petite tendance dramatique et des sous-intrigues. Mais... Action pitoyable à un tel point où ce sont les quelques rares moments de classe de Worrick (un des deux protagonistes) qui donne l'intensité dont l'action est dépourvue. Le drame est de moyenne qualité, si il a quelques trucs intéressants, le manque de développement ampute tout intérêt et nous laisse sur la fin alors que pourtant, ça semble assez important. Et sous-intrigues délaissées... Si certaines sont développées, elles n'auront aucune conclusion comme la série. Car la série n'a absolument aucun fin. Aucune fin dite "fermée", aucune fin dite "ouverte", aucune fin qui laisse penser à une fin... Car il n'y a pas de fin. Juste une narration coupée en plein élan un peu comme un "La suite dans le prochaine épisode", sauf que le prochaine épisode ne risque pas d'arriver avant un bon moment voire jamais... Une autre preuve du manque de gestion de l'oeuvre.

Donc... Jusqu'ici l'animé dispose d'une très mauvaise gestion d'intrigue, n'a aucun fin,  a un récit pauvre et vide et se lance dans des sous-intrigues inutiles... A-t-elle au moins ne serait-ce pour elle une qualité ? J'aurai bien été tenté de dire non, mais l'animé a pour lui quelques qualités en ce qui concerne son récit. Il dispose de moment classe qui brille d'intensité et de classe en comparaison de la pauvresse environnante de ces deux éléments sur le reste. Moments de classe principalement fournis par Worrick.  Il y a aussi le fait que les épisodes sont divertissants pris seuls et peuvent avoir certaines qualité, notamment le dernier épisodes qui pouvaient avoir de bons moments. Mais comme j'ai pu le dire pour Charlotte, un récit c'est un tout qui se doit d'être homogène et non quelques éléments individuels -ici épisodes- qui rattrapent le tout pour un ensemble raté. Et malheureusement, même la qualité de ces éléments individuels ne suffisent pas à rattraper le tout... Ca peut être divertissant mais divertissant ne rime pas forcément avec qualité. L'une des (trop) rares réussites de l'animé c'est cependant son ambiance. L'ambiance "gangster" si je puis la nommer ainsi est assez bien représentée et présente particulièrement grâce aux ost... mais bon. L'ambiance, l'aura de la série se manifeste plutôt bien même si ça manque de vraies Gunfights et de crasse humaine. Mais l'ambiance est naturellement présente avec tous les flingues, les crimes, les prostitués, les hommes en costard noir etc.

En ce qui concerne les personnages, seuls deux personnages se démarqueront vraiment des autres au final. Worrick et Nicolas. Ce sont eux les deux stars du show, en particulier Nicolas et je dois avouer que les deux sont assez intéressants. Ca ne se limite pas qu'à un seul trait d'écriture excessive, le développement de ceux-ci est assez intéressant en lui-même mais mauvais dans son exécution. C'est bien gentil de mettre des flash-backs -le passé- en parallèle avec les moments qui se passe dans l'épisodes -le présent- mais quand ça n'a absolument aucun rapport avec les épisodes où ça intervient surtout quand c'est en plusieurs fois, ça gâche tout et rabaisse encore plus le niveau du récit en coupant le peu d'intensité que celle-ci peut disposer: coucou mademoiselle action qui en est victime... Mais bref, mais ce qui rend les personnages du dessus vraiment intéressants c'est plus le lien qu'ils entretiennent entre-eux. Une sorte d'amitié à tendance fraternelle plutôt bien écrite.

Et si il y avait un personnage qui était assez intéressant, c'est Alex. Côté écriture de base, c'est écrit tout en simplicité mais pas forcément dénuée d'intérêt avec sa condition de personne "normale" qui a subi et subit quelques petits soucis pas très joyeux, notamment à travers son passif de prostitué et sa perte de mémoire. Si la chose était assez intéressante en elle-même, elle a eu le droit à un développement qui semblait intéressant mais... Encore une fois incomplet. Développement au passage se faisant sur son amnésie qui commença peu à peu à partir mais l'incomplétude de la chose, en plus de laisser le personnage en plan gâche son passif de prostitué, et son traumatisme vis-à-vis de ceci et c'est vraiment dommage.

Reste après, soit des antagonistes inintéressants soit des personnages secondaires complètement oubliables. Quelques antagonistes ont une petite excessivité d'écriture (coucou Doug, la fille à la hache) et ne présente aucun intérêt. Dans le cas des personnages secondaires, si certains semblent quelque peu intéressants, ils ne sont pas vraiment développés. Et le peu de personnages secondaire développés sont tout au plus sympathiques... Mais ça reste globalement correctement

Et la réalisation de Gangsta achève la série... Les graphismes sont mauvais. Couleurs ternes, jeux de lumières inexistants... Et surtout un dessin plus que douteux. Certaines scènes ressemblent à des tableaux cubistes de Picasso... C'est dire le souci. Les personnages sont pas mal de fois déformés, difformes, moches, horribles. On peut tacler Dragon Ball Super -à raison d'ailleurs pour moi- sur ces graphismes changeants mais Gangsta n'est pas mieux par moment... Le chara-design peut être changeant d'un épisode à un autre voire changeant carrément d'un moment à un autre et en quelques secondes à peine... Au passage, il est plutôt bon même si je me demande quand Alex portera des vêtements qui ne lui mouleront pas ostentatoirement les formes. Si au début cela va bien avec son côté prostitué, un changement de style vestimentaire moins racoleur aurait été cependant appréciable pour souligner au passage le détachage de son ancienne profession. Et ne comptez pas sur l'animation pour rattraper le tout car elle traîne la patte, même la deuxième par moment... J'avais envie de donner un déambulateur à certains personnages pour qu'ils soit plus vifs ! Et au passage, l'animation occasionne aussi des mouvements saccadés et des personnages désarticulés quand ils sont en mouvement même dans les plus calmes... L'animation est d'ailleurs une des raisons du manque d'intensité pour l''action. La mise en scène n'a rien de bien particulière et par moment sentira vraiment l'économie de budget. Après, je ne peux pas cracher sur l'économie de budget pour le studio qui ne disposent pas forcément d'un budget AAA à la KyotoAnimation ou encore Ufotable...
Heureusement la bande-son est globalement de qualité. Le travail des seiyus est plutôt bons avec cependant un gros plus pour le seiyu de Nicolas qui a su faire un jeu efficace et de qualité vu la condition de sourd du personnage. Après, les osts de Tsutchie (qui a pu aussi bosser pour Samourai Champloo) sont globalement de qualité. Ce n'est pas forcément la qualité intrinsèque de la musique en elle-même qui compte mais plus l'utilisation faite de celle-ci qui correspond plutôt bien au scène sur lesquelles les ost s'intègrent et elles correspondent aussi plutôt bien à l'ambiance que dégage l'animé.

Au final, l'animé de Gangsta est une vraie déception. Il est mauvais. Si il peut globalement être assez divertissant, ça ne suffit pas à lui donner de la qualité. Le scénario est mauvais, le récit est vide, les personnages sont plutôt bons mais dommage pour le cas Alex et la réalisation changeante en négatif, non merci ! Gangsta est donc pour moi un animé de saison mauvais. Si vous voulez découvrir Gangsta, faites-le avec le manga, peut-être qu'il sera bon lui, mais l'animé sonne plus comme une très mauvaise pub pour ce dernier. Bref, à éviter si vous recherchez de la qualité.
avatar
Mawaru

Messages : 59
Date d'inscription : 23/08/2015
Localisation : J'aurai bien aimé à San Francisco. :C

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum